Les étapes de fécondation (FIV et ICSI) - Centre de fertilité La Rochelle
Vous avez un désir d'enfant qui ne se concrétise pas et vous souhaitez être aidés dans ce projet. Vous trouverez ici l'aide que vous attendez. Assistance médicale. à la Procréation (AMP).
procreation, medicalement, assistee, assistance, medicale, pma, la rochelle, centre, fiv, olivier, moreau, projet, enfant, amp
16895
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-16895,ajax_leftright,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

Les étapes de la fécondation (FIV et ICSI)

Avant la première fécondation in vitro (et avant remise de toute ordonnance de traitement) :

Vous avez envoyé au centre de fertilité votre « DEMANDE avant assistance médicale à la procréation » et vous avez reçu en retour un courrier de bonne réception de votre demande.

Vous devez prendre RENDEZ-VOUS en couple pour un entretien obligatoire avec un biologiste spécialisé du centre d’Assistance Médicale à la Procréation (Dr Olivier MOREAU ou Dr Ingrid GAILDRAUD) au laboratoire Bio17, 29 rue St Louis 17000 La Rochelle (tel : 05 46 55 77 66).

Un forfait de biologie de 200 euros, correspondant à l’utilisation de techniques innovantes, performantes, onéreuses (non pris en charge par votre caisse d’assurance maladie), valable pour les 4 tentatives de fécondation in vitro, sera à régler au secrétariat du laboratoire le jour de la consultation.

Pour chaque traitement :

Il est impératif que vous soyez inscrits pour votre traitement (mois d’inscription).

Vous devez rencontrer un anesthésiste en consultation à la clinique du Mail (tel : 05 46 00 28 88 ou mail : anesthesistemail17.free.fr). Un questionnaire est à compléter avant la consultation, ce questionnaire est à récupérer au centre d’AMP.

Vous devez rencontrer votre clinicien référent pour remise de vos ordonnances de traitements.

Les examens médicaux sanitaires obligatoires doivent être en cours de validité :

  • Les Sérologies doivent être négatives et datées de moins de 1 an le jour de la FIV (sauf pour la première FIV où les sérologies doivent datées de moins de 3 mois)

Les prises en charge à 100 % pour Mme et Mr doivent être en cours de validité.

Dès l’obtention de vos ordonnances de traitement, vous devez adresser au centre par lettre simple le « CONSENTEMENT avant FIV » après l’avoir lu coché daté et signé et l’ordonnance pour la réalisation de la fécondation in vitro.

ATTENTION : Vos pièces d’identité seront exigées le jour de la FIV

Principales étapes du traitement

La stimulation des ovaires

Le but du traitement est de stimuler les ovaires pour faire grossir plusieurs follicules sur chaque ovaire (pour obtenir plusieurs ovocytes) tout en empêchant que les ovocytes s’échappent de l’ovaire (ovulation prématurée).

Stimulation des ovaires :

  • Injections sous-cutanées quotidiennes de FSH naturelle ou recombinante (Menopur®, Fostimon®, Gonal F®, Puregon®), le soir à heure régulière, par une infirmière à domicile ou par vous-même.

  • ou Injection initiale sous cutanée de FSH recombinante (Elonva®) un mardi soir

  • La dose quotidienne de départ est variable, adaptée aux éléments de votre dossier

  • Début de la stimulation des ovaires un mercredi soir ou un jeudi soir (sauf pour Elonva un mardi soir) (S1 = premier jour de stimulation)

  • Surveillance de la stimulation ovarienne pour adaptations du traitement la semaine qui suit par échographies + prises de sang

  • Ponction entre le lundi et le vendredi de la dernière semaine

Pour empêcher l’ovulation prématurée plusieurs types de traitements sont réalisables :

  • Protocole « long agoniste » = Injection unique intramusculaire de DECAPEPTYL 3 mg dès le début des règles de votre mois d’inscription et début de la stimulation des ovaires environ 15 jours après cette injection un mercredi ou un jeudi

  • Protocole « court agoniste » = Injections sous cutanées quotidiennes de DECAPEPTYL 0.1 mg ou de SYNAREL à partir du 20ème jour des règles qui précèdent votre mois d’inscription et début de la stimulation le mercredi ou le jeudi qui suit les règles

  • Protocole « antagoniste » = Injections sous cutanées quotidiennes de CETROTIDE ou d’ORGALUTRAN une fois la stimulation ovarienne débutée (entre le 6ème et le 9ème jour de stimulation). Un prétraitement oral (PROVAMES) est prescrit à partir du 20ème jour des règles qui précèdent votre mois d’inscription, la stimulation débute le mercredi ou le jeudi qui suit les règles.

  • Début de la stimulation des ovaires un mercredi soir ou un jeudi soir (sauf pour Elonva un mardi soir) (S1 = premier jour de stimulation)

  • Surveillance de la stimulation ovarienne pour adaptations du traitement la semaine qui suit par échographies + prises de sang

  • Ponction entre le lundi et le vendredi de la dernière semaine

ATTENTION : Bien respecter les doses prescrites – Bien conserver les produits comme indiqué sur l’emballage – Toujours avoir du produit en quantité suffisante (notamment le week-end), les ordonnances sont  renouvelables – Les prises de sang sont à réaliser au laboratoire Bio17 avant 9h00 sans rendez-vous et non à jeun – Les échographies sont à réaliser au centre sur rendez-vous

Le déclenchement

A la fin de la stimulation ovarienne, une dernière injection est réalisée (Ovitrelle® en sous cutané ou Gonadotrophine Chorionique® en intra-musculaire), afin d’obtenir des ovocytes matures fécondables : c’est le « déclenchement ». 

Cette injection est réalisée l’avant-veille de la ponction, généralement entre 20h15 et 21h (horaire précisé par téléphone par les secrétaires du centre).

La ponction des ovocytes

Madame est convoquée à l’accueil de la clinique à jeun à partir de 7h15 pour une hospitalisation en ambulatoire le surlendemain du déclenchement. Vous devez apporter votre  pièce d’identité, votre carte vitale, vos attestations de sécurité sociale, de mutuelle et de 100%.

La ponction a lieu sous anesthésie générale en début de matinée.

Le clinicien qui a réalisé la ponction viendra vous voir vers midi pour autoriser votre sortie et vous informer sur le nombre d’ovocytes recueillis (et utilisables) et sur le rendez-vous pour le transfert embryonnaire.

Vous devez être accompagnée pour sortir.

ATTENTION : Afin de limiter les risques infectieux de la ponction une toilette vaginale à l’Opalgyne est à réaliser la veille au soir et le matin de la ponction (± prise d’antibiotique) – Le traitement par capsule de progestérone en intra-vaginal est à débuter dès le soir de la ponction (3 par jour) jusqu’au test de grossesse et y compris le jour du transfert.

Le recueil de sperme

Le recueil de sperme à la clinique du Mail à partir de 7h45 (l’heure du rendez-vous vous sera précisée lors du déclenchement).

ATTENTION : Il est souhaitable d’avoir un rapport sexuel la veille ou l’avant-veille de la ponction – Vous devez rester joignable la matinée si un 2ème recueil de sperme est nécessaire – N’oubliez pas votre pièce d’identité.   

Le transfert embryonnaire

Il a lieu en général 2 à 3 jours après la ponction, parfois 5 jours après (transfert de blastocystes), sur les indications du biologiste.

Le nombre d’embryon(s) transféré(s) proposé dépend de l’âge de Madame, de la qualité des embryons avec présence ou non d’embryon(s) surnuméraire(s), du rang de la tentative, du déroulement du traitement. On peut transférer 1 ou 2 embryons, exceptionnellement 3 embryons.

Le transfert embryonnaire est un geste habituellement simple et indolore. Un repos de 10 min est préconisé après le transfert. Un arrêt de travail de 1 semaine après le transfert est proposé à Madame.

ATTENTION : La présence de Monsieur est obligatoire le jour du transfert – N’oublier pas vos papiers d’identité – Bien poursuivre le traitement par capsule de progestérone en intra-vaginal même le jour du transfert et jusqu’au test de grossesse

La congelation des embryons surnuméraires

Seuls les embryons surnuméraires de très bonne qualité peuvent être congelés. Cette congélation concerne donc en pratique ¼ des couples.

Le test de grossesse et l'echographie

Le test de grossesse est à réaliser dans le laboratoire de votre choix 16 jours après la ponction, même si vous avez saigné, et à transmettre par fax au centre d’AMP et à votre clinicien.

Si le test est positif, un nouveau test est à réaliser 1 semaine plus tard et un rendez-vous d’échographie est à programmer avec votre clinicien référent 5 à 7 semaines après la ponction.

Si le test est négatif, vous pouvez reprendre rendez-vous avec votre clinicien pour faire le point.

ATTENTION : Si le test est positif, poursuivre le traitement par capsule de progestérone en intra-vaginal jusqu’à la première échographie (5 à 7 semaines après la ponction).

Quelle que soit l’issue du traitement (échec, grossesse, fausse couche, accouchement …), vous devez informer votre clinicien de cette issue.

Echecs et résultats

ARRET DE LA STIMULATION OVARIENNE à tout moment en cours de traitement :

  • Devant un défaut de réponse à la stimulation

  • Ou au contraire devant un excès de stimulation (risque d’hyperstimulation ovarienne)

  • Discordance entre dosages hormonaux et l’échographie

FECONDATION NON REALISABLE :

  • Absence d’ovocyte à la ponction (ponction blanche)

  • Défaut de recueil de sperme

ABSENCE D’EMBRYON A TRANSFERER :

  • Absence d’embryon par absence de fécondation

  • Embryon(s) obtenu(s) non transférable(s) (30 à 40 % de chance de grossesse si transfert)

Complications

  • GROSSESSES MULTIPLES (proportionnel au nombre d’embryons transférés)

  • SYNDROME D’HYPERSTIMULATION OVARIENNE

  • HEMORRAGIE OU INFECTION POST PONCTION

Autres prises en charge